Email marketing : comment assurer la délivrabilité de vos envois ?

email-marketing-martoon

Vous avez préparé pendant des semaines cette fameuse newsletter que vous avez envoyée à tous vos clients. Du contenu au design elle était parfaite. Le problème ? Personne ne l’a lue car elle s’est directement dirigée vers la bête noire de tous les marketeurs…nous avons nommé…la section des courriers indésirables alias les spams !

via GIPHY

Dans cet article nous allons donc vous détailler et vous expliquer les éléments que vous devez prendre en compte pour assurer la délivrabilité de vos emails, en d’autres termes nous allons vous dire comment faire en sorte que votre mail arrive bien dans la boîte de réception de vos destinataires.

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez désormais que l’email marketing est un outil puissant et privilégié de communication. Pour les autres, encore un peu sceptiques, il y a l’email marketing baromètre qui délivre chaque année de précieux résultats pour la Belgique et qui montre, notamment, l’importance de l’email dans le mix marketing : http://www.emailbarometer.be/infographic.php

email barometre defimedia

Pour commencer qui devez-vous convaincre de votre bonne foi ? Les fournisseurs d’accès à Internet, de messagerie et surtout vos futurs lecteurs. Plus vous maîtrisez vos emails plus vous serez en mesure d’assurer la délivrabilité de ceux-ci ! Pour vous aider voici nos conseils 😉

Obtenez une bonne base de données

base-de-donnees-defimedia

L’opt-in

Idéalement, vos destinataires doivent au préalable avoir accepté de recevoir des mails de votre part grâce à un système d’opt-in (inscription à la newsletter sur votre site ou autre) voire même un système de double opt-in (mail de confirmation après l’inscription).

Le nettoyage de printemps

Nettoyer votre base de données régulièrement. Il faut privilégier la qualité plutôt que la quantité. Si vous remarquez qu’une personne n’ouvre jamais vos emails alors enlevez-la de votre base de données c’est qu’elle n’est pas intéressée. De plus si vous remarquez qu’un mail n’est pas arrivé à une adresse c’est que celle-ci n’est plus valide et qu’il faut l’effacer.

Il est également nécessaire de prendre en compte les demandes de désabonnement. Nous vous conseillons également de créer les adresses abuse@ et postmaster@ afin de recevoir les plaintes et les remarques sur d’éventuels problèmes techniques.

Laisser ces adresses dans votre base de données contribuera à vous faire passer pour un spam.

La cible

Il faut qualifier vos contacts c’est-à-dire identifier leurs besoins et leurs attentes et leur envoyer un contenu qui y correspond. Plus c’est qualifié et plus vous aurez des chances que votre contact ouvre votre mail.

Équilibrez vos envois : trop d’email tue l’email

Qu’est-ce qu’il faut prendre en compte ici ? Le volume et la fréquence. Afin de ne pas être suspecté comme spam veillez à ne pas envoyer ni trop de mails, ni trop souvent.

La fréquence

La fréquence d’envoi concerne le nombre de fois que vous envoyez un mail à un contact. Nous vous conseillons de chercher une fréquence d’envoi raisonnable en fonction de la masse d’information que vous devez diffuser et essayer de vous y tenir. Une fréquence faible est plus souvent appréciée.

Le volume

Le volume d’envoi concerne le nombre de contact qui vont recevoir votre newsletter. Il vaut mieux y aller progressivement et ne pas passer d’un coup de 10 envois à 1000 !

via GIPHY

Validez votre identité

Pour pouvoir réaliser cette étape vous devez posséder un nom de domaine.

Comment procéder ? Grâce à deux petits codes qui sont le SPF (Sender Policy Framework) et le DKIM (DomainKeys Identified Mails).

Le premier va permettre le contrôle de l’adresse IP du nom de domaine depuis lequel vous envoyez vos mailings par les serveurs qui reçoivent l’email et l’autoriser à le faire. En d’autres termes, si vous envoyer un mail à Madame Dupont sur son adresse Outlook, ce fragment de code contenu dans l’email va permettre à Outlook de contrôler et de vérifier que vous êtes bien autorisé à envoyer des mails depuis votre nom de domaine à Madame Dupont.

Le deuxième est une méthode d’authentification de cryptage à ajouter sur le serveur DNS et qui permet de prouver que l’émetteur du mail est bien celui annoncé et non quelqu’un qui essaye de se faire passer pour lui.

Ouf ! On est bien d’accord ceci est une partie un « peu » plus technique alors nous vous conseillons de vous tourner vers votre hébergeur (OVH, Maehdros,…) pour les mettre en place.

via GIPHY

Pour plus d’infos : http://www.badsender.com/2014/01/13/delivrabilite-spf-dkim-dmarc/

Envoyez vos mails depuis une adresse existante

Avant d’envoyer vos mails vous devez tout d’abord vous assurer que l’adresse depuis laquelle vous allez envoyer les mails existe ! Ne rigolez pas cela arrive plus souvent qu’on ne le croit.

newsletter@votrenomdedomaine.com; mailing@votrenomdedomaine.com;…Pour créer des adresses mails à partir de votre nom de domaine passez par votre hébergeur qui en général propose ce type de service.

Utilisez un nom d’expéditeur valide

Il n’y a pas plus simple que cette partie : dites simplement qui vous êtes et n’allez pas chercher midi à quatorze heures !

Soignez l’objet du mail

Comme nous l’avions déjà précisé dans un précédent article sur l’emailing évitez les objets trop accrocheurs qui contiennent des points d’exclamations, des majuscules, des mots comme « gratuit », « promotion »,…Privilégiez plutôt des objets courts qui vont droit au but.

Travaillez le contenu du mail

Le contenu doit correspondre à ce qu’attend un lecteur lorsqu’il décide d’accepter un mail de votre part. Oubliez les discours promotionnels à rallonge et concentrez-vous sur l’essentiel : votre lecteur ne doit pas se sentir spammé sinon il risque de se désabonner.

Respectez l’équilibre entre texte (60%) et image (40%). Un mail trop lourd avec des images illisibles peut faire en sorte d’amener votre mail directement dans les spams.

Les liens contenus dans vos mails devront être des liens de confiance. Évitez ainsi les URLs raccourcies de type bit.ly.

Adaptez-vous : le Responsive Webdesign c’est aussi pour les mailings !

Essayer à tout prix de ne pas frustrer votre lecteur et soyez proactif en adoptant un template de mailing Responsive, c’est-à-dire qui s’adapte à toutes les tailles d’écran. Pourquoi ? Parce qu’une personne qui n’arrivera pas à lire le contenu de votre mail depuis son smartphone va directement l’effacer et vous pourriez passer à côté d’un client potentiel. Il risque également de choisir rapidement l’option « se désabonner ».

responsive-design-mailing

Source : https://www.pinterest.com/akingkiwi84/responsive-email-design/

C’est la fin de cet article, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour assurer la délivrabilité de vos mailings ! On se retrouve dans deux semaines pour un nouvel article 🙂

Summary
Article Name
Email marketing : comment assurer la délivrabilité de vos envois ?
Description
Quels éléments prendre en compte pour être sûr que vos mailings arrivent à destination ? Tout ce qu'il faut savoir dans cet article !

Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle 🙂